Foreigner, Extranjero, Ausländischen Freund :

 Choose your langage

 Elija su idioma

 Wählen Sie Ihre Sprache

A VOIR :

Réaliser une peinture CANDY sur votre Z1

Site Personnel créé le 18/07/2010

 

MOTS CLES :

KAWASAKI

900Z

Z900

Z1

900 Z1

1000Z

Z1000

SUPER FOUR

Dernière MAJ de votre SITE : 

8 novembre 2017

 Vive la Z !!...

  A chercher sur le site: 

BONNE VISITE !!!..




compteur visiteur

DEVINETTES :

  • Combien y'a-t-il de moteurs Z sur la photo ci-dessus?
  • Coluche a décroché le record du monde de vitesse à 252,087 Km/H en 1985 sur :

          a - une YAMAHA 750 OW31

          b - une KAWASAKI 900 NINJA

          c - une DUCATI Hypersport ?

répondre : cliqueZ ici!

Recommandez ce site à vos amis sur:

CliqueZ directement sur le bouton
Code QR pour vos smartphones...
Code QR pour vos smartphones...

Savoir CHOISIR LA BOUGIE de votre bonne vieille Z ...

En premier lieu, comme le montre le schéma de principe ci-dessus, rappelons que la bougie tient un rôle clef dans le fonctionnement du moteur à quatre temps. C'est elle qui produit l'étincelle qui va enflammer le mélange air-carburant qui se trouve à l'intérieur du moteur. Sans la bougie : pas d'explosion, et sans explosion : pas d'énergie, la bougie est donc un élément INDISPENSABLE.

Le serrage de la bougie ?

Il est essentiel de serrer la  bougie correctement en respectant le couple de serrage à la clé dynamométrique.

Un serrage excessif aura pour cause la rupture  du joint  de la bougie ou plus grave l'arrachement du filetage de la culasse.

Un serrage insuffisant peut provoquer une surchauffe.

Il est impératif, de commencer le serrage de la bougie à la main afin de ne pas abîmer le filetage.

Pour une bougie neuve, une fois la bougie en contact  sur la culasse, serrer de 1/2 à 3/4 de tour. Le mieux est d'utiliser une clé dynamométrique et de serrer au couple indiqué dans le manuel d'utilisation. Pour une bougie déjà montée, resserrez de 1/8 à 1/12 de tour. 

La différence de serrage provient de l’écrasement du joint de la bougie.  

Quand faut t'il changer la bougie ?

  • Si elle a "claqué"
  • Lorsque la surface des électrodes est érodée ( aspect mat ). Les électrodes  perdent leurs bords pointus
  • Toujours changer les bougies sur un moteur froid 

Quand une bougie est  dite "encrassée"?

Une bougie est considérée encrassée quand le nez de l'isolateur est recouvert d'une substance étrangère. Le circuit d'allumage ne peut s'exécuter correctement (la bougie ne fournira pas la bonne tension).

L'utilisation d'une bougie d'allumage trop froide peut produire ce  problème, comme un filtre  à air sale (mélange air-essence trop-riche), sans parler d'un carburateur mal réglé. 

Comment nettoyer une bougie ?

Utilisez une brosse à bougie pour nettoyer uniquement le filetage du culot 

Il ne faut pas utiliser la brosse métallique sur les électrodes,  car des particules de métal  peuvent se fixer  au fond de la bougie, ce qui  aura pour effet d'empêcher la bougie de jouer son rôle. Pour ma part, j'utilise et je recycle ainsi une brosse à dent (dure si possible) et je nettoie ensuite au chiffon... 

Faut t'il jouer sur l'écartement des électrodes ?

Un écartement insuffisant des électrodes de la  bougie a pour conséquence de produire de l'auto-allumage, des détonations et peut même endommager la moteur.

Un écartement trop important provoque des ratés, une  perte de puissance.

En conséquence, il faut toujours vérifier et respecter  l'écartement préconisé par le fabricant.

Comment régler l'écartement des électrodes ?

Pour vérifier l’écartement des électrodes, il faut utiliser un jeu de cales.

Taper doucement sur l’électrode afin de réduire l’écartement.

Pour écarter l'électrode, utiliser un petit tournevis. Faire levier sur le culot (surtout pas sur l’électrode centrale). 

Faut t'il  changer de bougie sur un moteur préparé ?

Les changements des pots, des carburateurs, des clapets, du filtre à air n'exigent pas un changement dans la gamme thermique.

Toute modification qui ne modifie pas le taux de compression ne  nécessite pas un changement de type thermique de bougie.

Quand la compression est augmentée (travail sur la culasse , montage d'une culasse à dôme interchangeable...), se produit une augmentation de la  chaleur ( mélange air-essence plus dense ). La bougie d'allumage doit enlever plus de chaleur, donc vous devez monter une bougie plus froide.

Pour nos "vieilles" Z, la bougie la plus couramment utilisée est la bougie NGK...:

La B8ES se monte sans problème sur les KAWASAKI suivantes: 

Cc

Modèle Année(s) de construction Code(s)
1000 Z 1000 Z1-R 1978 -> 1980 Z1F-B
1300 Z 1300 1979 -> 1983 KZT30A
1100 Z 1100 1981 -> 1983 KZT10A
1000 Z 1000 (A1) 1977 -> 1978 Z1F-A
1000 Z 1000 EFI 1980 -> 1983 KZT00H
1000 Z 1000 MK II 1979 -> 1980 KZT00A-A
1000 Z 1000 ST 1979 -> 1981 KZT00E
900 Z 900 A/B 1972 -> 1977 Z1F
900 Z 900 A4 1976 Z1F
650 Z 650 B 1977 -> 1978 KZ650B-B
650 Z 650 F 1979 KZ650B-C
400 Z 400 1974 -> 1978 KZ400
200 Z 200 1977 -> 1979 KZ200A

Je vais tenter de vous donner quelques explications ci-dessous....:

B8 ES , BR 8 ES, B9 ES ou B7 ES ?????  KESAKO ??? 

La bougie standard type ‘‘ES’’, constituée d'une mono-électrode, est proposée très souvent de série sur une grande quantité de machines.
La lame en cuivre améliore la dissipation thermique :
- par une plage thermique plus large,
- par la suppression des échauffements ponctuels qui engendrent du pré-allumage,
- par une réduction de l’encrassement.

 

Elle a une durée de vie de 7 à 12 000 kms pour les Z à rupteurs et de 10 à 12 000 kms pour les Z équipées avec un allumage électronique.

Voilà un tableau explicatif des références NGK/NTK:

LA CODIFICATION CHEZ NGK (Explication du TABLEAU CI-DESSUS)

Elle s’effectue à l’aide d’une série de lettres et chiffres.

La première lettre indique le diamètre de filetage :

Lettre Diamètre Clé
A 18 mm 25
B 14 mm 21
C 10 mm 16
D 12 mm 18
F 7/8”-18 24
G PF ½”-14 24

Les deuxième et troisième lettres correspondent aux caractéristiques :

Lettre Caractéristiques
L compacte (Shorty)
M compacte (Bantam)
P à isolant proéminent
R à résistance
S blindée
U à décharge superficielle

Le chiffre indique l’indice thermique :

  La première lettre suffixe indique la longueur de filetage :

Lettre Longueur de filetage
Sans 12mm (pour un diamètre de 18mm)
Sans 9,5mm (pour un diamètre de 14mm)
Sans 22,5mm (pour un diamètre de PF1/2-14)
Sans 16mm (pour un diamètre de 7/8-18mm)
L 11,2mm
H 12,7mm (12,5mm sur modèle de course)
E 19mm (18mm sur modèle de course)
F type à siège conique : A-F 10,9 mm, B-F 11,2 mm, BM-F 7,8 mm, BE-F 17,5mm

La deuxième lettre suffixe indique la construction ou autres caractéristiques :

Lettre Construction ou autres caractéristiques
A spéciale
B pour Honda (voiture)
C électrode de masse oblique
G type course (électrode en alliage de nickel)
GV type course (électrode métal précieux)
I électrode iridium
N électrode de masse nickel
P électrode de masse platine
R électrode delta
R (ou) résistance
S électrode à noyau cuivre
V électrode platine
W électrode tungsten
X éclateur auxiliaire interne

On peut lire sur certaines références un dernier chiffre.
Ce chiffre est l’écartement préconisé des électrodes en 1/10 de mm :

Chiffre Écartement électrodes
6 0,6 mm
7 0,7 mm
8 0,8 mm
9 0,9 mm

Comme nous l’avons déjà dit, la valeur prioritaire est l’indice thermique :

  • Trop "froide", la bougie n’atteindra pas sa température d’auto-nettoyage (400 à 450°C) et provoquera des départs difficiles.
  • Trop "chaude", la bougie risque d’atteindre le point d’auto-allumage (850 à 1000°C) et d’endommager le moteur par surchauffe.

On voit que la marge de manœuvre est relativement réduite…

 

COMMENT "LIRE" SA BOUGIE  

 

Bougie de couleur "normale" ou les couleurs de bougies "acceptables" selon NGK :

 

Bougie "noire", encrassée, dépôt "huileux" :



C’est le signe :

  • d’une bougie trop "froide" qui n’atteint pas sa température d’auto-nettoyage (400°C)
  • et/ou d’un mélange trop riche (air/essence de 10/1 à 8/1, en dessous, le moteur ne part plus…)
  • et/ou d’un allumage en "retard"
  • et/ou d’un filtre à air encrassé
  • et/ou d’un problème de compression

Un ou plusieurs des symptômes conjugués pouvant provoquer les mêmes effets…

 Bougie "blanche", électrodes fondues, dépôts en "croûte" blanchâtre :




C’est le signe :

  • d’une bougie trop « chaude » (point d’auto allumage > 850°C)
  • et/ou d’un mélange trop pauvre (air/essence<15/1 qui est le taux optimal)
  • et/ou de trop d’avance à l’allumage
  • et/ou d’une prise d’air sur la carburation

Ce cas est le plus dangereux car il peut conduire à une destruction rapide du moteur (surchauffe, serrage, perçage de la calotte du piston…).

 

 EN RÉSUMÉ

Pour nos machines, le choix d’indice thermique se portera sur 7, 8 ou 9 en fonction de la préparation moteur et … des conditions climatiques.

Le choix d’une bougie avec ou sans résistance interne R dépendra du fait que l’on souhaite ou non éviter de faire des parasites sur les TV et radios du voisinage, sachant que la résistance incorporée "bouffe" de la puissance d’allumage, et n'oubliez pas que la lettre "R" signifie "Résistance" et est plus spécifique aux allumages électroniques car ce sont des bougies dites résistives et qui ne conviennent donc pas bien à un allumage par rupteurs.

 

TABLEAU DES EQUIVALENCES POUR NOS Z :

FABRICANT NGK CHAMPION BOSCH DENSO
Référence B8ES N3C W4CC W24ES-U
Référence B9ES N2C W3CC W27ES

Les bougies IRIDIUM:

Pour nos Z, la correspondance B8ES, BR8ES  est la BR8EIX

 Idem pour les B9ES, BR9ES  c'est la BR9EIX 

Ces bougies, dont le coût unitaire est d'environ 4 à 6 fois plus elevé que la classique ES, sont bien adaptées à la conduite sportive, mais aussi aux petits trajets en particulier urbains. L’usage d’un alliage d’Iridium (métal précieux) permet de réduire le diamètre de l’électrode centrale (0,6 mm en Iridium au lieu de 2,5 mm en nickel, 0,8 mm en platine), d’obtenir une pointe très fine, et d’abaisser le besoin en tension d’allumage. Cette caractéristique assure une inflammation plus rapide du mélange et protége le système d’allumage.

 

La forme biseautée de l’électrode de masse diminue la zone d’ombre (zone de carburant non enflammé), et assure une inflammation rapide du mélange. L’électrode en alliage d’iridium montre une résistance supérieure aux températures élevées et à l’érosion, son usure est plus lente, elle peut atteindre une durée de vie 2,5 fois supérieure à celle des bougies d’allumage classiques. Le système anti-encrassement dit en escalier ou « 2 step » lui confère également des performances exceptionnelles pour une utilisation urbaine et les petits trajets.


Les bougies NGK Iridium IX sont au sommet de la performance. L'électrode centrale représente 75% de la taille d'une électrode platinium et 24% de la taille d'une nickel conventionnelle.L' électrode est conçue pour un meilleur allumage, elle n'est ni trop grande ni trop petite, juste la taille exacte pour une réduction optimale du voltage nécessaire et pour maximiser les qualités de longévité de l'iridium. Le front de flamme est plus important d'ou une meilleure combustion.

Les avantages sont les suivants:

  •  Meilleur rendement
  •   Reprises plus franches
  • Consommation diminuée
  • Longévité beaucoup plus importante
  •  

Il existe également une variante avec électrode en platine dénommée PLATINUM GOLD PALADIUM et indicée VX. Ainsi, il faut alors des B8 ou B9 EVX. La durée de vie espérée est 2 fois supérieure au modèle standard ES.

 

Enfin, il existe aussi un modèle EGV dont l'électrode est en or-palladium.

.