Foreigner, Extranjero, Ausländischen Freund :

 Choose your langage

 Elija su idioma

 Wählen Sie Ihre Sprache

A VOIR :

Réaliser une peinture CANDY sur votre Z1

Site Personnel créé le 18/07/2010

 

MOTS CLES :

KAWASAKI

900Z

Z900

Z1

900 Z1

1000Z

Z1000

SUPER FOUR

Dernière MAJ de votre SITE : 

16 avril 2017

 Vive la Z !!...

  A chercher sur le site: 

BONNE VISITE !!!..




compteur visiteur

DEVINETTES :

  • Combien y'a-t-il de moteurs Z sur la photo ci-dessus?
  • Coluche a décroché le record du monde de vitesse à 252,087 Km/H en 1985 sur :

          a - une YAMAHA 750 OW31

          b - une KAWASAKI 900 NINJA

          c - une DUCATI Hypersport ?

répondre : cliqueZ ici!

Recommandez ce site à vos amis sur:

CliqueZ directement sur le bouton
Code QR pour vos smartphones...
Code QR pour vos smartphones...

Un peu d'histoire....

Shozo Kawasaki
Shozo Kawasaki

 L’histoire industrielle de Kawasaki, semble débuter en 1878, lorsque Mr. Shozo Kawasaki, qui est le fondateur  de Kawasaki Tsukiji Shipyard qui deviendra Kawasaki Heavy Industries, Ltd., se lance dans la production de navires civils et militaires en acier.... 

Meihatsu/Kawasaki 1959
Meihatsu/Kawasaki 1959

L'activité motocycliste de Kawasaki, qui fait aujourd'hui la renommée mondiale de KAWASAKI n'a pourtant débuté qu'après la seconde guerre mondiale, du simple fait que la firme devait abandonner ses productions militaires. Elle est sans doute aujourd'hui  la plus connue, mais elle ne représente au tout début de son activité qu'à peine 20 % du chiffre d'affaires de la compagnie.

Si vous voulez connaître l'histoire complète de

KAWASAKI aime bien les Z....

 

Pour preuve, moins connu que le 900 Z1, voilà le 90Z, chaussé pneus larges, 4 roues motrices (au lieu de 4 pots...) et pratique pour aménager le jardin.... Tout cela pour voir dire que KAWASAKI, c'est aussi aujourd'hui des engins du BTP !!!...

Marque : KAWASAKI

IMPRESSIONNANT !!!...

Type: CHARGEUSE à godet

Modèle : 90Z

Poids : 22 tonnes

Puissance :  256 CV

Prix : 100 000 € HT 

Preuve à l'appui:  La plaque constructeur

 

Ici, je reprends l'histoire KAWASAKI Motors Corp. en 1972 ...

Après la révolution Honda CB 750, c'est en 1972 que Kawasaki pose la première brique de la course à la puissance avec sa Z900. Après 5 longues années de conception de la machine, pendant laquelle la Z1 sera affublée du nom de code "  NEW YORK STEAK"  - NYS - ( !!....), c'est tout de suite un franc succès que la machine confirme par sa fiabilité, tant au quotidien que sur les circuits. Voici en quelques lignes l'histoire de la gestation du fauve devenu aujourd'hui mythique :

LANCEMENT DE LA Z1 900 « SUPER FOUR » :

 

Du Prototype au lancement en 1972 :

 

Prototype Kawasaki 1970 750cc Z1 by Paul Crowe - "The Kneeslider" on 1/27/2006 in Motorcycle Business,Motorcycle Design
Prototype Kawasaki 1970 750cc Z1 by Paul Crowe - "The Kneeslider" on 1/27/2006 in Motorcycle Business,Motorcycle Design

Le tout premier prototype KAWASAKI : le voilà... Ce prototype, construit en octobre 1968 par une petite entreprise de design en Californie, McFarlane Design, qui s'appelera plus tard, Bartlett Design Associates, montre une étude stylistique qui apparaitra sur d'autres motos légendaires, le 2 temps triple 500H1 puis 750H2.

 

C'est le projet au nom de code  -T103-: en fait, c'est une 750 au départ... Celle-ci ne verra jamais le jour en série cause... naissance HONDA CB 750 SOHC (Simple Arbre à Cames en tête), elle repart dans les tiroirs !!...

 

La naissance du mythe…. :

On peut vraiment remercier HONDA aujourd’hui, car c’est bien grâce à cette firme que la Kawasaki 900 Super Four Z1 DOHC (Double Arbre à Cames en tête!) est sortie des cartons et est devenue la reine, la SUPERBIKE ….

Voilà l’histoire d’une naissance et d’un accouchement, un peu dans la douleur, mais Dieu que le résultat fut beau…

Sam TANEGASHIMA (Photo extraite du livre Micky HESSE Z1-VOL3)
Sam TANEGASHIMA (Photo extraite du livre Micky HESSE Z1-VOL3)

Le père de la Z1 se nomme Sam Tanegashima. Ce chef de projet qui a travaillé nuit et jour pendant deux longues années sur ce qui était alors connu en interne comme le projet N600. Il est fin prêt à l'automne de 1968. Ce doit être la moto la plus brillante dans le monde, avec une production de masse et la première moto munie d'un quatre cylindres en ligne refroidi par air, avec double arbre à cames en tête (DOHC), en précisant tout de même que l'italien MV avait lancé un 4 cylindres DOHC sur son AGUSTA en 1969, mais dont la diffusion fut certes loin d'atteindre celle de la Z1... La mise au point est finie et KAWASAKI s'apprête à appuyer sur le bouton pour commencer la production en début d'année 1969. C’est alors que survient l’inimaginable pour kawasaki : Au Tokyo Motor Show de 1968, le concurrent Honda lui damne le pion et vient de frapper fort en présentant, lors de cet événement, sa révolutionnaire CB750 Four K0. De ce fait, la CB 750 devient alors LA nouvelle moto la plus innovante dans le monde. Et la honte et la frustration s’abattent alors sur la firme nipponne KAWASAKI….

 

Alors KAWASAKI repart au travail et décide de voir grand et inégalé: La moto sera une 1000 développant 100 CV.... Mais finalement pour assurer la robustesse moteur et en particulier le vilebrequin, l'équipe décidera finalement de ramener la cylindrée à ... 903 cm3.

Le premier prototype Z1 (1971) CIRCA

 Source : https://www.z-power.co.uk/merchantmanager/view_information.php?pId=21

Z1 PROTOTYPE 1971-72 V1
Z1 PROTOTYPE 1971-72 V1

Le véritable prototype "V1" fut terminé au printemps de 1971, après avoir consciencieusement "disséqué" la CB 750  K0 du concurrent HONDA . Ce prototype a été testé par des pilotes d'essais américains dont le pilote senior responsable des roadtests Bryon FARNSWORTH (qui travaillait avant cette mission pour le journal cycle magazine (1)) , assisté de Gary NIXON, Paul SMART, Masahiro WADA et Hurley WILVERT. Cela a permis de réaliser au fil des tests des ajustements étape par étape. À l'été 1971, on comptait quatre Z1 prototypes au Japon pour les tests.

David MARSDEN souligne dans son ouvrage qu'il y a même eu un proto avec un moteur développant 95 chevaux....

 

(1) - ce même journal a enregistré le record de la Z1 du quart de mile en 12,83 sec à 101.7 mph)
KAWASAKI V1 SILVER ENGINE
KAWASAKI V1 SILVER ENGINE

 

À l'automne de cette année 1971, le prototype final est terminé.

 

En Février 1972, 2 motos complètes  Z1-V1 (N°cadre V1F00011 et 25) et une en pièces ont été envoyées à Santa Ana en Californie. Celles-ci ont été testées dans le sud de la Californie, puis conduites à Daytona, puis de retour à Santa Ana. Elles sont ensuite retournées au Japon, début avril 1972 pour l'évaluation. En mai 1972, 4 protos ont été assemblés pour un complément d’essais. Ils ont été utilisés au cours des 30 jours d'essais à Talladega Motor Speedway en août 1972. Kawasaki (KHI) a fourni au groupe Kawasaki USA (KMC) les moteurs et les cadres et diverses pièces pour l'évaluation ainsi que les motos complètes.

Non... Ce n'est pas une .... HONDA !!!...
la KAWASAKI V1F00025 V1E00030 - déguisée en .... HONDA !!!...
Pour preuve, le N° Moteur du proto Z1
Pour preuve, le N° Moteur du proto Z1
Z1 proto V1F00011 livrée candy brown avec patte de phare noire
Z1 proto V1F00011 livrée candy brown avec patte de phare noire

  Le premier modèle de pré-production a été achevé en Février 1972, et il a été soumis à des essais sévères et répétés de route après lesquels toutes les parties, cycle et moteur, ont été démontés jusqu’au dernier boulon et examinés avec soin. A la suite de remaniements de l’ensemble des points faibles, le premier modèle de production de masse a été construit en mai 1972. 

 

Kawasaki invite quelques journalistes au Japon au printemps 1972 afin de bénéficier de leurs commentaires et de leurs critiques et la machine est lancée fin 1972. F. Manley, distributeur Kawasaki pour l’est du Canada, annonce une campagne publicitaire monstre lors de la rencontre annuelle des concessionnaires Kawasaki où 450 invités sont reçus le 22 août 1972 au "Inn on the Park" à Toronto. Il devient ainsi le tout premier distributeur canadien à dévoiler les 13 motos au catalogue 1973. Parmi celles-ci trois nouveaux modèles, dont la fameuse et très prometteuse Z-1 900/4.

 

4 895 Z1 ont été produites en 1972 : 29 en mai, aucune en juin ; 20 en juillet, 101 en août ; 655 en septembre, 1345 en octobre, 1433 en novembre, 1312 en décembre.

 

Les ventes américaines démarrent à 1895 $ (soit l'équivalent de 8400 $ d'aujourd'hui ou environ 6500 €) et les premières Z s'arrachent immédiatement. En Angleterre, elle est mise en vente à 1880 Livres Sterling.

 

Elle fut officiellement présentée en Europe au salon IFMA de Cologne en Septembre 1972. Lors de son lancement en France, le prix de vente était de 14500 FF (source : SPORT MOTO - N°12 Oct 73) - l'équivalent d'environ 12000€ d'aujourd'hui -  et à l'époque 2900 FF de plus que la quatre pattes HONDA... Pour resituer les choses, une YAM 125 AS3 et ses 15 petits CV valait alors seulement 3150 FF, une 250 GT SUZ (31 CV) quand même 7250... Et une DS 23 IE PALLAS coûtait 29500, soit 2 Z1... Au choix!

 

Rappelons que le salaire net moyen annuel en 1973 était de 21951 FF soit l'équivalent de 8 mois de salaire pour se payer une Z1 !!!... où quelques cent semaines de 40h pour un smicard! (aujourd'hui, pour une Z1000 modèle 2010, il faut seulement 45 semaines... à 35h, soit un an de boulot!)

 

La Z1 apparaît en France en avant première chez l'importateur X.MAUGENDRE - SIDEMM, 12 rue de l'église dans le XVème - le 21 septembre 1972, juste avant le salon de Paris en Octobre.

 

FENOUIL (de son vrai nom Jean-Claude MORELLET), aventurier des sables chauds et journaliste de MOTO-JOURNAL, fera un périple d'essai PARIS-MARRAKECH sur une Z1 immatriculée en WW - 3594 WW 75 !- (MOTO-JOURNAL N°100, 11 janvier 1973)

 

Source et crédit photos
 SIDEMM : http://www.appeldephare.com/pilots/maug1.html

 

Photo extraite du livre Z1 de Micky Hesse
La chaîne de montage des moteurs de Z1

  Le talentueux ingénieur de Kawasaki, Ben Inamura, a avait déjà développé un moteur quatre-temps comme celui de la BSA 650cc W1, à partir d'un Meguro 500cc twin vertical K2 . Et Inamura a donc conçu le moteur de la Kawasaki 750cc N600 puis celui de la Z1 903cc.

   

Le génial ingénieur BEN INAMURA (photo extraite du livre Z1-Vol3 - Micky Hesse)
Le génial ingénieur BEN INAMURA (photo extraite du livre Z1-Vol3 - Micky Hesse)

A l'époque, les moteurs ne dépassaient guère les 60 chevaux...La cavalerie du Z1 en lâche 82 à 8500 tours-minute !!!..avec un alésage course "carré" de 66 par 66 mm!

Eclaté du moteur
Eclaté du moteur

Coté motorisation, l’idée est de concevoir un moteur élégant et puissant certes, mais surtout performant et coupleux en douceur. Au fond, ce changement découle de la décision de Kawasaki de substituer les motorisations sportives et pointues à deux temps pour des motorisations 4 temps pour équiper des modèles haut de gamme routier.

test moteur à l'usine Akashi
test moteur à l'usine Akashi
la chaine de montage des Z1 de l'usine d'Akashi
la chaine de montage des Z1 de l'usine d'Akashi
Sigle de réservoir MEGURO 250 cc S3
Sigle de réservoir MEGURO 250 cc S3

 Il ne faut pas oublier en effet que Kawasaki avait absorbé en 1963 la société Meguro, l’une des plus anciennes fabriques japonaises de motos et réputées pour ses quatre-temps. A cette époque en effet, l'entreprise utilisait toujours le logo Meguro sur le réservoir.

Le moteur de la Z1 est doté, pour les écolos de la première heure (n'oublions pas que le marché américain est ciblé), d'un système antipollution PCV (Positive Crankcase Ventilation), de soupapes traitées pour supporter l’essence sans plomb. Ainsi est née la moto la moins polluante de son époque. Kawasaki a beaucoup investi sur la fiabilité de sa machine, les résultats sont tellement probants que pour la première fois dans l’histoire de la moto, on voit apparaître une garantie du constructeur de 2 ans.

 

Par rapport à la Honda CB 750, elle apporte une cylindrée plus importante donc plus de puissance (82 ch au lieu de 67) et plus de couple et comme argument commercial, un double arbre à cames en tête. Tout en gardant les 4  pots d'échappement traditionnel à l'époque (au diable les kilos), elle possède un look d'enfer, particulièrement dans sa couleur Tabac avec sa flamme Orange et son moteur noir mat. Les ailettes de refroidissement de la culasse gardent cependant un tranchant couleur aluminium. Cette robe sera d'ailleurs reprise par la 750 Zéphir lors de sa dernière évolution. Pour les aspects pratiques, la chaîne est lubrifiée à partir d'un réservoir d'huile abrité sous la selle dans le flan gauche du cadre. 

 

Pour la petite histoire, la Kawasaki Z-1 fut la première grosse cylindrée achetée par François et Jean Gagnon, propriétaires de L’Épopée de la Moto (C'est le premier musée québécois dédié à la moto ancienne, situé en bordure du fleuve Saint-Laurent à Saint-Jean-Port-Joli). Ils passaient d’une Yamaha RD125 à une Kawa 900, tout un saut! Dénichée usagée dans le village voisin alors qu’ils avaient 15 et 16 ans, ils ont sollicité leur père pour devenir propriétaire de la moto avec eux, car il leur manquait quelques dollars pour conclure la transaction. La vendeuse n’en revenait tout simplement pas qu’un père puisse, en participant à l’achat, encourager ses adolescents à acquérir une machine qu’elle devinait à juste titre bien dangereuse pour des débutants. Et en effet, l’un comme l’autre a vraiment eu peur dans les premières courbes, comme tant de jeunes sans expérience sur ce type de machine à l’époque. Il faut dire que le permis n’était pas exigé. C’était une autre époque!

 

La machine sera distribuée de 1972 à 1976 et subira chaque année une légère évolution. En 1974 (les premiers modèles apparaissent déjà à l'été 1973), la 900 Z1A est distribuée avec une nouvelle décoration (moins belle que l'initiale) et le moteur perd sa peinture noir mat. En 1975, la technique évoluant, la machine (Z1B) est livrée avec une chaîne à joints toriques, d'où l'abandon de la pompe à huile. En 1976, la machine (série A4) est désormais livrée de série avec un double disque à l'avant.

En 1977, la machine disparaît du catalogue du constructeur, victime de la guerre à la puissance qu'elle a déclenchée. Elle est remplacée par la Z1000, d'abord en modèle A1, dont les étriers de freins AV sont disposés devant la fourche et qui perd ses quatre pots au profit d'un 4 en 2 plus silencieux.... Puis en 1978, la 1000 évolue vers le modèle A2 avec des étriers de freins AV qui repassent derrière la fourche pour éviter le phénomène de plongée en cas de freinage brutal.

En 1978 commencera une autre ère, celle de la génération des roues à 7 bâtons et des carrosseries anguleuses avec plusieurs déclinaisons de 1000 : Z1 / Z2R, R, J, H et ST en particulier... (Cf.tableau)

Source : http://4pat.pagesperso-orange.fr/le_musee_virtuel/kawasaki/kawasaki_900_z1.htm

L'esprit de la Z1 de 1972 avec ses rayons, ses 4 pots et sa larme inimitable commence à s'estomper....

HAUT DE PAGE
HAUT DE PAGE